Le projet de loi visant à étendre le passe sanitaire en France  à un nombre conséquent d’établissement recevant du public interroge sur l’extension des restrictions des libertés fondamentales. L’état de droit protège-t-il les libertés en temps de crise ?